Dives-sur-Mer : un passé, une mémoire, un patrimoine

Depuis sa lointaine origine, l'histoire de Dives-sur-Mer est étroitement liée à la mer

guillaume

Située à l'embouchure de la Dives, entre les collines du Pays d'Auge et les marais, la cité de Dives était connue à l'époque romaine où son port avait une grande importance. Dès 858, le fleuve est emprunté par les vikings. En l'an 1001 se produit un fait capital pour l'histoire de Dives-sur-Mer : la pêche en mer d'un Christ miraculeux. La légende du Christ Saint Sauveur est née et le modeste village de pêcheurs devient un lieu de pèlerinage. Mais la grande page de l'histoire est écrite quand Guillaume le Conquérant rassemble ses troupes en 1066 pour partir à la conquête de l'Angleterre. Devenu roi, il dote le bourg d'un édifice roman, qui sera agrandi aux 14 et 15ème siècles en style Gothique. En parallèle l'activité commerciale se développe : les moines de la Baronnie de Dives-sur-Mer obtiennent un droit de marché. Les Halles médiévales perpétuent cette tradition chaque samedi matin. Dives-sur-Mer est aussi un relais de poste sur la route de Caen à Rouen par les grèves. L'hostellerie a vu séjourner de nombreuses célébrités dès le 15ème siècle.

A la fin du 19ème, l'engouement pour les bains de mer entraîne le développement des transports 

village2

L'engouement pour les bains de mer entraîne la création des lignes de chemin de fer Mézidon/Dives-sur-Mer et Deauville/Dives-sur-mer. On peut enfin venir de Paris à la plage. Un bateau à vapeur relie Dives-sur-Mer à Trouville et au Havre. Plus pittoresque encore, le Decauville relie Caen à Dives-sur-Mer. Les voyageurs rejoignent leur lieu de villégiature en voitures tirées par des chevaux.
C'est l'époque des visiteurs célèbres, Marcel Proust décrit la région dans son roman " La Recherche du Temps perdu ". Parmi les premiers archéologues : Arcisse de Caumont remet à l'honneur l'histoire: on lui doit la liste des compagnons de Guillaume-Le-Conquérant qui figure dans l'église.
Dives-sur-Mer reste un lieu de marché, de restauration, de villégiature aussi. On doit à cette époque, le Château de Sarlabot, le Manoir Foucher de Careil, Les Tilleuls, la villa des Bossettes et la transformation de l'ancien relais de poste en une hostellerie renommée "le village Guillaume-Le-Conquérant".
 

Dives-sur-Mer prend alors une nouvelle identité avec l'essor d'une vie industrielle

usine

C'est l'ère industrielle qui va marquer en profondeur la ville et lui forger une nouvelle identité. Le chemin de fer et le port sont des atouts qui séduisent l'ingénieur Eugène Secrétan et en 1891 la création d'une usine métallurgique transforme Dives-sur-Mer en cité industrielle florissante. Elle exploite un brevet d'étirage du cuivre "Elmore et Secrétan" et deviendra "La Société Française d'Électrométallurgie", plus tard "Cegedur" et "Trefimetaux" au fur et à mesure de la diversification de ses fabrications : cuivre, laiton, aluminium, duralumin, maillechort, plastique... Pendant la guerre l'usine fournira les douilles d'obus. Des générations ont travaillé à la fonderie et dans les ateliers de laminage et d'étirage. Des familles de la côte, du pays d'Auge mais aussi du Maroc, de Pologne, de Russie se sont installées à Dives-sur-Mer . Leur histoire se lit encore dans les cités ouvrières "rouges" ou "blanches", les jardins ouvriers qui entourent la ville et dans la diversité des associations culturelles et sportives.

Au début du 20ème siècle, le développement de Dives-sur-Mer se traduit par la construction de nombreux équipements publics

aerien

Ce sont les écoles publiques, la mairie et la salle des fêtes, aujourd'hui cinéma "Le Drakkar". L'usine emploiera jusqu'à 2000 ouvriers et en comptera encore 900 lors de sa fermeture en 1986. Dives-sur-Mer est alors confrontée à une nouvelle mutation et à un nouveau défi. Une conversion s'opère, la mono industrie cède la place à de nouvelles activités industrielles et commerciales qui s'implantent au sud de la ville. L'emplacement même de l'usine retrouve une vocation maritime : un port de plaisance y est aménagé et un parc de résidences construit. En bout de quai, le port de pêche et la Halle à poissons gardent leur vocation. Des vieux gréements témoignent également de la tradition locale de ces activités. Sur l'ancien site industriel deux bâtiments sont préservés : le Beffroi qui fait l'objet d'un projet de rénovation et les anciens bureaux transformés en Médiathèque. Dives-sur-Mer est une cité ouvrière entourée de stations balnéaires. Elle a trouvé son équilibre entre mer et terre en développant les activités qui ont fait son histoire : Le commerce, l'industrie, le tourisme.

blason2013Mairie de Dives sur Mer
rue du Général de Gaulle - 14160 Dives sur mer
Tel : 02 31 28 12 50 - Fax : 02 31 24 42 28
Horaires d'ouverture : Du lundi au vendredi de 9h00 à 12h00 et de 13h00 à 17h15, permanence le samedi matin de 10h à 12h (permanence Etat-civil le 2° et 4° samedi de chaque mois
French English German Italian